Résidences et cités sensibles : quel système de détection d’incendie doit être mis en place ?

L’arrivée d’un incendie est toujours imprévisible, et les dégâts et pertes qui en découlent sont souvent importants que ce soit sur le plan matériel mais parfois aussi sur le plan humain. Les risques sont encore plus grands pour les résidences et cités sensibles, notamment pour les entreprises où les répercussions économiques peuvent être dramatiques.

D’où l’importance de mettre en place des installations de détection pour éviter la propagation, voire éteindre un incendie grâce à une intervention rapide.

Une installation de détecteur d’incendie réfléchie

Une installation de détecteur d’incendie doit tenir compte de certaines spécificités, notamment de l’emplacement du site, du type de bâtiment afin de choisir le matériel adapté pour un délai d’intervention rapide. L’installation d’un système de détection d’incendie en entreprise par exemple ne doit pas seulement être faite dans les locaux à risque mais dans tous les locaux du bâtiment pour une protection optimale des biens et des personnes, y compris dans les zones de stockage, mais aussi près des serveurs informatiques. Le système d’alarme doit être placé de manière à permettre une évacuation rapide du personnel en cas d’incident. Faire appel à une équipe spécialisée dans les résidences et cités sensibles peut largement aider pour des installations efficaces qui répondent à des normes strictes de sécurité.

Par ailleurs, afin de garantir une sécurité optimale, il est conseillé d’opter pour un système  de détection incendie agrée face aux risques d’incendie.

Un système d’alarme sonore performant pour avertir en cas d’incendie

Si des obligations de sécurité contraignent déjà les constructeurs à placer des dispositifs de lutte contre les incendies en fonction du classement du bâtiment, il appartient à l’entreprise de s’assurer que son système d’alarme soit effectivement audible au sein du bâtiment pendant la durée nécessaire à l’évacuation.

Dans de nombreux cas, il arrive que le niveau de signal sonore ne soit pas suffisant pour les locaux d’un bâtiment. En effet, ce dernier doit être d’au moins 85 dBA, porte fermée, et ne doit pas  excéder les 95Dba. D’où le besoin de rajouter d’autres avertisseurs sonores et/ou visuels pour atteindre la performance acoustique demandée, et pour plus de sécurité.

Un bon détecteur de fumée pour prévenir un incendie

Si la législation a prévu l’obligation pour tous propriétaires l’installation de détecteur de fumée, le choix appartient à ce dernier de choisir celui qui est le plus adapté. Il existe sur le marché deux types de détecteurs de fumées : les plus courants sont les détecteurs avertisseurs autonomes de fumée avec alarme intégrée faciles à installer, et les détecteurs reliés à une centrale d’alarme, avec une installation plus complexe et un coût plus élevé.

Si les normes européennes EN 14604 et CE sont obligatoires, il est toutefois conseillé de choisir également un détecteur de fumée qui répond à la norme NF pour plus de fiabilité.De même, le détecteur de fumée doit être placé au plafond pour plus d’efficacité.

Pour un bâtiment à plusieurs étages, placez au moins un détecteur de fumée par étage et dans les couloirs pour plus de prévention.

Que vous ayez opté pour un détecteur de fumée à pile ou à batterie, n’oubliez pas de vérifier au moins une fois par mois si vos détecteurs de fumée fonctionnent afin de prévenir tout incident. L’accumulation de poussières peut également altérer le fonctionnement des détecteurs de fumée, d’où la nécessité de passer un coup de plumeau de temps en temps dessus.

Sécurité sur les chantiers : les mesures de protection au quotidien
Sécurité incendie : pourquoi faire appel à un prestataire spécialisé ?