Sécurité sur les chantiers : les mesures de protection au quotidien

Ayant pour mission de construire, de rénover, de réhabiliter, de démolir ou d’aménager des maisons résidentielles, des locaux commerciaux ou encore des bâtiments industriels, les travailleurs du bâtiment sont constamment exposés à de grands risques. Afin d’éviter d’éventuels accidents, il est primordial d’adopter quelques mesures de protection.

Quel est l’intérêt d’optimiser la sécurité sur le chantier ?

Dans le domaine du BTP, 90 accidents sont généralement constatés pour 1000 ouvriers. Souvent, le manque de préparation en est l’origine. Pour limiter ces accidents, le chef d’entreprise doit concevoir et établir un plan de prévention, dont la mise en place de normes de sécurité régissant le chantier et l’utilisation d’équipements de qualité. Ces mesures contribuent, non seulement, à protéger les travailleurs, mais aussi à témoigner du sérieux et du professionnalisme de l’entreprise. D’autant plus que le code du travail oblige tout employeur à fournir des équipements de protection à ses salariés et à adopter des règles d’organisation et de mise en œuvre.

Des solutions de surveillance efficaces

Dans l’optique d’une sécurisation optimale du chantier et des personnes qui y travaillent, la mise en place d’un système de surveillance est primordiale. L’une des techniques de dissuasion les plus efficaces est la surveillance humaine. Elle empêche toute tentative d’intrusion et d’effraction. L’intervention est aussi immédiate. Par ailleurs, la télésurveillance par caméra permet à la fois d’assurer à tout moment la sécurité du chantier et de suivre l’avancée des travaux. IPPON Sécurité propose une large gamme de prestations adaptées aux besoins de chaque entreprise.

Des équipements de protection adaptés

Les risques d’accident sur le chantier sont élevés. De ce fait, le port d’équipements de protection collective et individuelle est obligatoire. Parmi ces derniers figure le casque. Confortable et plus léger, il permet de protéger la zone sensible et vulnérable qu’est la tête. Il doit être en bon état, certifié CE et conforme à la norme Afnor NF EN 397.

Les vêtements de protection, quant à eux, permettent de se prémunir contre les risques extérieurs. Démontrant une grande résistance à l’usure et aux déchirures, ils doivent aussi être certifiés CE.

Les chaussures de sécurité ne sont pas en reste. Ils protègent les pieds des chocs et des agents agressifs comme les produits chimiques, les bactéries et le feu.

Le port de gants est également obligatoire pour éviter les coupures, les perforations, les allergies et les risques chimiques. Il existe différents modèles suivant le type de travaux à effectuer. Dans tous les cas, ils doivent être conçus selon des normes très strictes.

Les masques permettent, en outre, d’éviter l’inhalation d’aérosols, de liquides toxiques et de gaz nocifs. Les masques à cartouches filtrantes sont parfaitement adaptés aux travaux à chaud, tandis que pour les travaux à froid, les demi-masques filtrants et jetables feront bien l’affaire.

 

Résidences et cités sensibles : quel système de détection d’incendie doit être mis en place ?
Sécurité incendie : pourquoi faire appel à un prestataire spécialisé ?